Dysfonction érectile : de quoi s'agit-il et comment y faire face ?
Dysfonction érectile

Dysfonction érectile : de quoi s'agit-il et comment y faire face ?

La dysfonction érectile (DE), également connue sous le nom d'impuissance, se définit comme l'incapacité à obtenir ou maintenir une érection suffisante afin de permettre un rapport sexuel satisfaisant.  De larges études épidémiologiques ont montré que jusqu’à 50% des hommes pourraient être confrontés à la DE au cours de leur vie.

La DE en chiffres

La prévalence de la DE est généralement plus élevée chez les hommes de plus de 60 ans,  même s’il n’est pas rare que des hommes plus jeunes soient également concernées par ces troubles, dans une moindre mesure. En effet, il a été démontré qu'environ un patient sur quatre souffrant de DE est âgé de moins de 40 ans. Les hommes plus jeunes sont généralement confrontés à une apparition progressive des symptômes associée à une libido normale à faible. De plus, comme démontré dans une étude américaine, la DE chez les hommes jeunes est liée au statut marital ainsi qu'à la santé mentale. Par exemple, la prévalence de la DE chez les hommes mariés/en couple est 65 % moins élevée que chez les hommes célibataires. Par ailleurs, l'utilisation d'antidépresseurs est associée à un risque trois fois plus élevé de présenter une dysfonction érectile allant de modérée à sévère.

Quelles causes sont à l'origine de la DE ?

Les causes à l'origine de la DE peuvent être classées en deux grands groupes : organiques ou psychogéniques.

Les causes organiques de la DE incluent :

  • une vascularisation déficiente du pénis associée à une affection médicale telle que le diabète, les maladies cardiovasculaires, l'obésité et/ou la consommation de tabac ;
  • des lésions des nerfs responsables de l'érection, généralement des suites de traitements oncologiques dans le cas d'un cancer de la prostate, par exemple ;
  • des modifications hormonales incluant de faibles niveaux de testostérone.

Ces troubles sont couramment observés chez les patients âgés et sont plus fréquemment rapportés chez les patients souffrant de comorbidités. D'autre part, la DE psychogénique est caractérisée par l'absence de modifications biologiques et est le plus souvent observée chez les jeunes patients présentant des troubles psychologiques tels que l'anxiété   ou la dépression. 

Approche médicale et psychologique de la DE

Même si les hommes pensent rencontrer quelques difficultés à s'exprimer sur le sujet, la DE est un trouble très courant pouvant être contrôlé. De nos jours, un grand nombre de stratégies et de solutions thérapeutiques existent. N'hésitez pas à parler à votre médecin traitant de la DE afin qu'il vous renseigne sur les divers traitements et la stratégie la plus adaptée à votre situation. La première étape dans la prise en charge de la DE consiste en une évaluation clinique approfondie afin d'identifier les facteurs de risque potentiels ainsi que les affections médicales associées à l'impuissance. Un traitement personnalisé peut ensuite être proposé en fonction des caractéristiques cliniques du patient.

Un traitement de première intention par la prise orale de médicaments cherchera à rétablir une érection suffisante pour un rapport sexuel satisfaisant. Si le traitement n'est pas efficace, d'autres thérapies pourront être envisagées. Une thérapie par ondes de choc à faible intensité peut également être envisagée dans le cas d'une vascularisation déficiente du pénis. Dans les cas les plus sévères, un traitement chirurgical peut être envisagé. Par ailleurs, les patients jeunes présentant une DE psychogénique auraient avantage à suivre un traitement médical associé à une prise en charge psychologique

En conclusion, il est primordial de parler ouvertement de vos problèmes de DE avec votre médecin, non seulement dans le but d'identifier la ou les cause(s) sous-jacente(s) mais également pour identifier la meilleure stratégie à mettre en œuvre pour faire face à ce problème.

HFTHQ 21-16
ESSM
Content written by ESSM View all ESSM contents
Références bibliographiques

NIH, C.D.P.o.I. NIH Consensus Conference. Impotence. JAMA, 1993. 270: 83.

Capogrosso, P., et al. One patient out of four with newly diagnosed erectile dysfunction is a young man--worrisome picture from the everyday clinical practice. J Sex Med, 2013. 10: 1833.

Feldman, H.A., et al. Impotence and its medical and psychosocial correlates: results of the Massachusetts Male Aging Study. J Urol, 1994. 151: 54.

Salonia A, et al. European Association of Urology (EAU) Guidelines on Sexual and Reproductive Health 2021

Pozzi E. et al. Clinical Profile of Young Patients with Erectile Dysfunction: Preliminary Findings of a Real-life Cross-sectional Study Eur Urol Focus 2020 Jan 15;6(1):184-189.

 

Nguyen HMT, et al. Erectile Dysfunction in Young Men-A Review of the Prevalence and Risk Factors. Sex Med Rev. 2017 Oct;5(4):508-520.

Calzo JP, et al. Erectile Dysfunction in a Sample of Sexually Active Young Adult Men from a U.S. Cohort: Demographic, Metabolic and Mental Health Correlates. J Urol. 2021 Feb;205(2):539-544.

Colson MH, Cuzin B, Faix A, et al.Current epidemiology of erectile dysfunction, an update.Sexologies 2018;27(1):e7-e13 

Vous aimerez aussi

Dysfonction érectile : quelles sont les causes les plus fréquentes ?
Actualités
Dysfonction érectile

Dysfonction érectile : quelles sont les causes les plus fréquentes ?

Contrairement à ce qui se passe chez la femme, chez l'homme, les fonctions biologiques nécessaires à la procréation ne sont pas caractérisées par un déclin rapide tel que celui observé lors de la ménopause chez la femme. Néanmoins, on observe une baisse assez régulière des taux sériques de testostérone et de la qualité du sperme à mesure que les hommes vieillissent, ce qui indique, du point de vue de la biologie de l'évolution, que l'importance de procréer diminue avec l'âge.

Existe-t-il un lien entre votre régime alimentaire et la dysfonction érectile ?
Actualités
Dysfonction érectile

Existe-t-il un lien entre votre régime alimentaire et la dysfonction érectile ?

La dysfonction érectile est définie comme l'incapacité à atteindre ou à maintenir une érection pénienne« suffisante pour permettre une performance sexuelle satisfaisante ». Les causes de cette dysfonction sont classées en trois catégories : organiques, psychogènes ou mixtes. Les étiologies organiques représentent 80 % des cas et englobent les causes vasculaires, neurogènes, hormonales ou médicamenteuses.

Est-il possible de contrôler l'éjaculation précoce ?
Actualités
Éjaculation précoce

Est-il possible de contrôler l'éjaculation précoce ?

L'éjaculation précoce (EP) ou éjaculation prématurée est un trouble sexuel caractérisé par un temps de latence de l'éjaculation assez court, impossible à contrôler par le patient et entraînant une détresse émotionnelle chez ce dernier. Les problèmes d'éjaculation précoce sont-ils courants ?