Faq

Quels sont les traitements médicamenteux disponibles ?

Les traitements pharmacologiques sont réservés aux patients souffrant de troubles urinaires du bas appareil (TUBA) gênants et/ou de complications de la maladie. Parallèlement, les traitements par voie chirurgicale peuvent être indiqués dans les cas les plus sévères, lorsque l’HBP affecte significativement la qualité de vie. De nombreuses classes pharmacologiques sont utilisées, comme les antagonistes alpha-adrénergiques (alpha-bloquants), les inhibiteurs de la 5-alpha-réductase (I5AR) et les anticholinergiques.  

Les alpha-bloquants représentent une classe de médicaments qui agissent en détendant les muscles de la prostate et du col de la vessie et en augmentant le débit urinaire. Leurs effets sont généralement visibles quelques jours après le début du traitement. Le traitement par I5AR, souvent associé aux alpha-bloquants, peut contribuer à réduire le volume de la prostate. Plusieurs mois peuvent toutefois s’avérer nécessaires avant que les bienfaits de ces médicaments ne soient notables. En plus de traiter la dysfonction érectile, les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 peuvent atténuer les symptômes des troubles urinaires du bas appareil (TUBA) par le biais d’un mécanisme spécifique de relâchement de l’urètre prostatique et/ou du col de la vessie. Les agents phytothérapeutiques (par ex. : Serenoa repens) sont considérés comme des traitements émergents par les recommandations de l’AUA (Association américaine d’urologie) : ils ont provoqué moins d’effets indésirables que les médicaments conventionnels et ont entraîné des améliorations au moins comparables en termes de qualité de vie et de symptômes chez les patients atteints d’HBP ou de TUBA, dans le cadre de la pratique clinique actuelle.

(https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26810324).

30/11/2017