Comment raviver une vie sexuelle sur le déclin ?
Parlons de sexe

Comment raviver une vie sexuelle sur le déclin ?

Bien que les raisons d'avoir des relations sexuelles soient nombreuses et complexes sur le plan psychologique, le plaisir sexuel est l'un des motifs les plus fréquemment invoqués aussi bien par les hommes que par les femmes (Meston et Buss, 2007). Les éléments qui définissent le plaisir sexuel et la manière de l'atteindre sont toutefois divers et différents selon chacun. Il arrive fréquemment que des couples se trouvent dans une relation amoureuse durable sans pour autant avoir de relations sexuelles. Ils peuvent n'avoir de rapports sexuels que quelques fois par mois, ou ne pas en avoir du tout pendant plusieurs mois. Il s'agit d'un phénomène complexe et douloureux au cours duquel une personne peut se sentir désemparée de ne pas éprouver de désir sexuel envers son partenaire, qu'elle aime pourtant. Le rejet qui s'ensuit peut aussi être très douloureux pour le ou la partenaire, qui peut avoir l'impression que les parties les plus vulnérables de son être (c'est-à-dire son corps nu) sont rejetées.

Pour expliquer ce phénomène, il semble exister une conception implicite et répandue (et, dans une certaine mesure, acceptée) voulant que l'excitation diminue progressivement dans les relations de longue durée. Cela pourrait être dû à une diminution du sentiment de nouveauté (Both et al., 2011), dans la mesure où les individus connaissent mieux le corps de leur partenaire, ses habitudes sexuelles, ses goûts et ses répulsions, et peuvent donc anticiper l'évolution des rapports sexuels. De ce fait, les couples risquent de se concentrer davantage sur l'anticipation de ces tactiques sexuelles plutôt que sur l'expérience du plaisir. Le sexe et le plaisir sexuel sont toutefois deux choses très différentes. Le plaisir sexuel est défini par le processus ; comme pour la nourriture, on peut apprécier un plat agréable en fonction de sa présentation visuelle, de son odeur et de sa texture, ainsi que de toutes les saveurs qui accompagnent chaque bouchée. Faire référence à l'alimentation en se référant au seul processus d'ingestion reviendrait à réduire le sexe au seul acte de pénétration, en négligeant les préliminaires, le toucher et tous les autres aspects qui rendent le sexe agréable. 

Il est prouvé que le fait d'avoir régulièrement des rapports sexuels satisfaisants peut aider les individus à se sentir mieux, à avoir une apparence plus agréable ainsi qu'à vivre plus longtemps et en meilleure santé. Comprendre la distinction entre le plaisir sexuel et l'activité sexuelle peut nous aider à reconquérir et à prioriser le plaisir, à la fois en tant qu'individus et en tant que cliniciens. Il est également important de garder à l'esprit que le plaisir sexuel est un facteur déterminant de la solidité des relations. Néanmoins, comme Esther Perel le mentionne souvent dans son livre (L'Accouplement en captivité), trouver un juste équilibre entre la distance et la proximité crée l'espace nécessaire à la passion érotique et au désir sexuel, et une trop grande cohésion sexuelle peut étouffer l'espace érotique. Cet équilibre délicat peut être atteint en planifiant des moments, en s'engageant à éprouver du plaisir et en saupoudrant un peu de nouveauté et de changement dans une routine sexuelle calibrée et sans surprise.           

 

Charmaine Borg, docteur, maître de conférences, Université de Groningue. 
Lara Lakhsassi, MSc, doctorante, Université de Groningue.

HFTHQ 21-03
ESSM
Content written by ESSM View all ESSM contents
Références bibliographiques

Both, S., Laan, E., & Everaerd, W. (2011). Focusing 'hot' or focusing 'cool': attentional mechanisms in sexual arousal in men and women. The Journal of Sexual Medicine8(1), 167–17.

Meston, C. M., & Buss, D. M. (2007). Why humans have sexArchives of Sexual Behavior36(4), 477–507.

Perel, E. (2006). Mating in captivity: Reconciling the erotic + the domestic. New York: HarperCollins.

Vous aimerez aussi

Dysfonction érectile : quelles sont les causes les plus fréquentes ?
Actualités
Dysfonction érectile

Dysfonction érectile : quelles sont les causes les plus fréquentes ?

Contrairement à ce qui se passe chez la femme, chez l'homme, les fonctions biologiques nécessaires à la procréation ne sont pas caractérisées par un déclin rapide tel que celui observé lors de la ménopause chez la femme. Néanmoins, on observe une baisse assez régulière des taux sériques de testostérone et de la qualité du sperme à mesure que les hommes vieillissent, ce qui indique, du point de vue de la biologie de l'évolution, que l'importance de procréer diminue avec l'âge.

Comprendre l'influence du stress au travail sur la vie sexuelle
Actualités
Parlons de sexe

Comprendre l'influence du stress au travail sur la vie sexuelle

Comment le stress au travail affecte-t-il la vie sexuelle ? Malgré un manque considérable de données pertinentes à l'heure actuelle, ce lien de cause à effet est une hypothèse couramment reconnue. Pour mieux comprendre cette relation, nous avons étudié des recherches menées en Norvège, en Croatie et au Portugal. Sans surprise, les hommes en proie au stress au travail se disent moins satisfaits de leur vie sexuelle que ceux qui ne sont pas préoccupés par des questions professionnelles.

La gêne, un obstacle à la communication au sujet du sexe
Actualités
Parlons de sexe

La gêne, un obstacle à la communication au sujet du sexe

Le sexe et la sexualité sont partout : dans les magazines, les publicités télévisées, la mode, la musique, les séries et les films... Difficiles à ignorer, ils font partie intégrante de notre culture.