Fumer tue (même la libido)
Parlons de sexe

Fumer tue (même la libido)

Fumer provoque le développement de tumeurs, abîme les vaisseaux sanguins et augmente la probabilité de développer des maladies respiratoires et autres. Mais ce n'est pas tout : le tabagisme est également un facteur de détérioration de la santé sexuelle, comme le révèle une étude publiée en février 2022 dans la revue Bjui International par une équipe de scientifiques du Service d'Urologie de l'Université de Chicago (et d'autres instituts de recherche), qui ont analysé l'hypothèse d'une association entre le tabagisme et la détérioration de la santé sexuelle.

Pour y parvenir, les auteurs ont recueilli des informations à partir de la base de données de l'étude REDUCE (REduction by DUtasteride of prostate Cancer Events, une étude commencée en 2003 et achevée en 2016, menée dans le but de comprendre comment réduire l'incidence du cancer de la prostate chez les patients à risque), portant sur 6754 hommes âgés de 50 à 75 ans, répartis en non-fumeurs, fumeurs et ex-fumeurs. Le taux de testostérone total et les fonctions sexuelles (en particulier la fréquence de l'activité sexuelle, le degré de libido et la présence de dysfonctionnement érectile) ont été analysés pour chaque patient.

Voici les résultats après analyse : "Le tabagisme", écrivent les auteurs de l'étude, "est lié à une santé sexuelle dégradée par rapport à celle des non-fumeurs". Les anciens fumeurs ont, dans l'ensemble, une fonction érectile et une libido plus importantes que les fumeurs. Arrêter de fumer pourrait améliorer la santé sexuelle et, par conséquent, devrait faire partie de l'évaluation globale de la santé sexuelle".

L'étude précitée n'est que la partie émergée de l'iceberg : plusieurs études avaient en effet déjà montré que le tabagisme était nocif pour la santé sexuelle. Une étude présentée lors de la conférence annuelle de l'American Heart Association sur l'épidémiologie et la prévention des maladies cardiovasculaires, par exemple, a révélé que les hommes qui fumaient plus de 20 cigarettes par jour avaient un risque 60 % plus élevé de développer un dysfonctionnement érectile que les non-fumeurs. Une autre étude, menée en double aveugle, a montré que les femmes qui ont pris une certaine quantité de nicotine 40 minutes avant de regarder un film érotique présentent, en moyenne, une excitation physiologique 30 % moins intense, car le tabagisme modifie la concentration des hormones sexuelles (androgènes et œstrogènes).

Arrêter de fumer n'améliore pas seulement l'état de santé général, mais a également un effet sur l'activité sexuelle, notamment en termes de libido, de performance et de satisfaction de la relation. Si la dépendance est trop forte et que vous n'êtes pas en mesure d'arrêter seul, demandez l'aide d'un expert. Votre santé et votre partenaire, n'en seront que plus heureux.

HFTHQ 22-01
Références bibliographiques

Mima, M., Huang, J.B., Andriole, G.L., Freedland, S.J., Ohlander, S.J. and Moreira, D.M. – The impact of smoking on sexual function – 2022

Jeanie Lerche Davis –  Smoking Can Lead to Erectile Dysfunction – 2003

Christopher B Harte, Cindy M Meston – The Inhibitory Effects of Nicotine on Physiological Sexual Arousal in Nonsmoking Women: Results from a Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, Cross-Over Trial – 2008

Vous aimerez aussi