La gêne, un obstacle à la communication au sujet du sexe
Parlons de sexe

La gêne, un obstacle à la communication au sujet du sexe

Le sexe et la sexualité sont partout : dans les magazines, les publicités télévisées, la mode, la musique, les séries et les films... Difficiles à ignorer, ils font partie intégrante de notre culture. On pourrait donc en conclure, à tort, que la majorité de la société est ouverte d'esprit, détendue et à l'aise sur le sujet, mais en réalité, beaucoup de personnes ont énormément de mal à parler de sexe. Souvent ressenti comme tabou et gênant, le sujet peut susciter un sentiment de gêne ou de honte, voire donner lieu à des complexes.

Bien que l’on ait souvent tendance à l’oublier, la gêne est une émotion particulièrement prépondérante chez les jeunes lorsque l’on aborde le sujet de la santé sexuelle, qu'il s'agisse de la prévention ou du traitement des troubles sexuels. Au cours des vingt dernières années, de nombreux experts se sont attachés à étudier les connaissances, l’attitude et les comportements des jeunes vis-à-vis de la santé sexuelle. Pourtant, les aspects émotionnels ont été largement négligés, malgré une quantité de publications de plus en plus importante au sein de la communauté de sociologues.

Pourquoi est-il donc si difficile de parler de sexe ?

La communication sexuelle ne va pas sans risques.  En parlant ouvertement de sexe avec nos partenaires intimes, nous nous exposons à être jugés, critiqués, voire parfois rejetés, même temporairement. Par conséquent, révéler ses désirs sexuels à son ou sa partenaire a de quoi effrayer, en particulier si sa première réaction est négative. Une situation qui peut provoquer un sentiment de gêne, de honte ou d'humiliation.

Beaucoup ressentent ainsi un besoin impérieux d’éviter toute situation embarrassante. [1] Toutefois, le sentiment de gêne ressenti par les adolescents vis-à-vis des problèmes liés à l'éducation sexuelle et aux services de santé sexuelle semble s'amenuiser avec l'âge. De plus, outre les sujets de sexualité, de santé et d'éducation sexuelles perçus comme embarrassants, les jeunes sont aussi mal à l’aise face à l’éducation sexuelle ou aux conseils fournis par des adultes, qu’il s’agisse des enseignants, des parents ou membres de la famille, ou des professionnels de la santé.[2,3]

Par conséquent, il est indispensable pour les décideurs politiques, les enseignants et les responsables de l'éducation sexuelle de reconnaître et de comprendre les émotions des jeunes gens, en particulier le sentiment de gêne, afin d’améliorer l'éducation sexuelle à l’avenir, de mieux conseiller les jeunes et d’aborder les obstacles potentiels.[3]

MD, FECSM Carla Veiga Rodrigues & MD FEBU FECSM Sam Ward

HFTHQ19018_A
ESSM
Content written by ESSM View all ESSM contents
Références bibliographiques

[1]         Tangney JP, Miller RS, Flicker L, Barlow DH. Are shame, guilt, and embarrassment distinct emotions? J Pers Soc Psychol 1996;70:1256–69. doi:10.1037/0022-3514.70.6.1256.

[2]        Widman L, Choukas-Bradley S, Noar SM, Nesi J, Garrett K. Parent-Adolescent Sexual Communication and Adolescent Safer Sex Behavior. JAMA Pediatr 2016;170:52. doi:10.1001/jamapediatrics.2015.2731.

[3]        van Teijlingen E, Reid J, Shucksmith J, Harris F, Philip K, Imamura M, et al. Embarrassment as a Key Emotion in Young People Talking about Sexual Health. Sociol Res Online 2007;12:1–16. doi:10.5153/sro.1535.

Vous aimerez aussi

Comprendre l'influence du stress au travail sur la vie sexuelle
Actualités
Parlons de sexe

Comprendre l'influence du stress au travail sur la vie sexuelle

Comment le stress au travail affecte-t-il la vie sexuelle ? Malgré un manque considérable de données pertinentes à l'heure actuelle, ce lien de cause à effet est une hypothèse couramment reconnue. Pour mieux comprendre cette relation, nous avons étudié des recherches menées en Norvège, en Croatie et au Portugal. Sans surprise, les hommes en proie au stress au travail se disent moins satisfaits de leur vie sexuelle que ceux qui ne sont pas préoccupés par des questions professionnelles.

Smartphones et médias sociaux :  Un danger pour les relations ?
Actualités
Parlons de sexe

Smartphones et médias sociaux : Un danger pour les relations ?

Les technologies interactives (par exemple, les smartphones, Internet, les  réseaux sociaux) font partie intégrante de la vie quotidienne. Rester constamment connecté aux autres - par le biais des mails, des réseaux sociaux ou de messages immédiats - est devenu la nouvelle norme sociale, la majorité d'entre nous envoyant et vérifiant constamment nos courriers électroniques en déplacement ; et ayant intégré plusieurs sites de réseaux sociaux dans leur routine quotidienne.

Les influences positives de la technologie interactive sur les relations
Actualités
Parlons de sexe

Les influences positives de la technologie interactive sur les relations

De nombreux débats scientifiques et sociétaux sur l'utilisation et les effets de la technologie interactive (par exemple, les smartphones,Internet, les réseaux sociaux) dans les relations sont façonnés par des croyances négatives implicites ou explicites.