Qu’est-ce qui pousse à l'autoérotisme ?
Parlons de sexe

Qu’est-ce qui pousse à l'autoérotisme ?

C’est souvent un sujet tabou. Pourtant, les sexologues assurent que se masturber est un comportement tout à fait normal. Ce qui est sûr, c’est qu’il s'agit d'une habitude extrêmement répandue. Mais les motivations qui poussent les hommes et les femmes ayant un partenaire stable vers l’autoérotisme sont encore floues. Pour en savoir plus, une équipe de chercheurs de l’Université du Texas d’Austin et de la Brigham Young University a interrogé plus de 7 600 hommes et 8 000 femmes âgés de 18 à 60 ans.

Elle leur a demandé à quelle fréquence ils s'étaient masturbés au cours des deux dernières semaines, ainsi que le nombre de rapports sexuels qu’ils avaient eus avec leur partenaire sur la même période. Les réponses ont permis de mettre fin à plusieurs idées reçues, notamment celle selon laquelle l’autoérotisme se substituerait à des rapports sexuels réguliers et n’interviendrait que dans les périodes de vie de couple moins intense. Parmi les participants ayant admis qu’ils s’étaient masturbés au cours des deux dernières semaines (près de 61 % des hommes et 35 % des femmes), aucune différence liée à la fréquence des rapports sexuels avec leur partenaire n'a été mise en évidence. La qualité des rapports semble être plus importante que la quantité : les participants ayant admis qu’ils se masturbaient plus souvent étaient, en moyenne, les moins satisfaits de leurs rapports sexuels « en couple ».

Dans tous les cas – assurent les auteurs de l’étude –, il ne faut pas s’inquiéter : la masturbation est fondamentale pour une vie sexuelle saine. Et si elle devient plus fréquente dans les périodes où la vie de couple avance péniblement, patience. Elle peut être une sonnette d'alarme qui signale le besoin de pimenter un peu plus ses rapports sexuels.

FR2SPE02412/17

Vous aimerez aussi

Homme 3.0: peu préparé et toujours plus timide
Actualités
Parlons de sexe

Homme 3.0: peu préparé et toujours plus timide

On est loin des grands séducteurs. À l’ère des réseaux sociaux, l’homme latin semble bien mal en point: selon les données présentées au cours du 41e Congrès National de la Société Italienne d’Andrologie (SIA), qui s’est déroulé à Milan du 25 au 27 mai 2017, le cyber-mâle est en effet toujours plus centré sur lui-même, perdu dans les relations virtuelles sur le web, timide et incapable de faire le premier pas vers les femmes.

Le secret d’une vie sexuelle heureuse? Se sentir jeune quel que soit son âge
Actualités
Parlons de sexe

Le secret d’une vie sexuelle heureuse? Se sentir jeune quel que soit son âge

Bien faire l'amour n’est pas une question d’âge. L'important est plutôt, comme le dit un lieu commun, de se sentir jeune à l’intérieur.

Les bénéfices du sexe durent jusqu'à 48 heures après le rapport
Actualités
Parlons de sexe

Les bénéfices du sexe durent jusqu'à 48 heures après le rapport

Dans le jargon, c’est ce qu'on appelle le « sexual afterglow ». C’est la sensation de bien-être que l’on éprouve après un rapport sexuel.